MA VIE, MON FILM – LES ORIGINES DU CONCEPT

Par son créateur : Emmanuel Roblin

Deux constats sont à l’origine du concept MA VIE, MON FILM que j’ai imaginé :

Le premier nous concerne tous : nous accumulons au cours de notre vie des centaines de photos et de vidéos qui vont perdre leur sens lorsqu’il n’y aura plus personne pour les commenter. Et il y a toutes les anecdotes et tous les souvenirs que nous possédons au fond de notre mémoire qui, si rien n’est fait, vont s’évaporer au fil du temps. Résultat : on ne transmet pas véritablement un témoignage personnel de son existence.

Le second constat est personnel : je n’ai pas eu la chance de connaître mes grands-parents. La vision que j’ai d’eux vient de quelques photos, objets, et souvenirs transmis par ceux qui les ont connus. J’aurais tant aimé avoir un témoignage sonore et visuel, un film, conçu avec eux, relatant et analysant leur histoire, leur parcours.

MA VIE, MON FILM répond à ce double constat. Le film biographique permet de garder une trace indélébile de votre existence, de transmettre votre mémoire et vos émotions : c’est un vrai cadeau que vous faites aux générations à venir.

Je serais très heureux de vous accompagner dans la conception de votre film.

Emmanuel ROBLIN

vidéo biogrpahie
idée

« Quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir. »

Marcel Proust – Du côté de chez Swann (1913)

Quelquefois le souvenir d’un bonheur passé équivaut à un bien présent ; on renaît, en esprit, à ces heures délicieuses d’amour ou de succès, où l’on savourait la vie dans sa plénitude.

Louis-Auguste Martin – L’esprit moral du XIXe siècle (1855)

Contactez-nous dès maintenant !

5 + 0 = ?